Les rendez-vous 2006 des Amis de l'Orgue Verschneider de Villacourt

Planning des concerts pour la saison 2006 :

Samedi 23 septembre - 20h30


Télécharger le programme des prochains concerts au format pdf : recto et verso




Les chantres de Saint Chrodegang

François GINESTE

Le chant sacré en langue française

Les chantres
Les Chantres sont ces clercs chargés non seulement de magnifier le culte (fonction esthétique), mais aussi de transmettre le répertoire des anciens (fonction culturelle), et à travers ce répertoire leur expérience du Saint Esprit (fonction spirituelle). Prendre le nom de Chantres, c'est donc vouloir enrichir le statut de concertistes professionnels du chant par cette triple fonction, qui se vit encore dans l'Orient chrétien comme au temps de saint Chrodegang.

Saint Chrodegang
Chrodegang est ce saint évêque de Metz qui fut chargé en 753 d'escorter et d'accueillir le Pape Étienne II le temps que Pépin le Bref libère sa région des Lombards. Cette amitié se traduisit par un accueil des usages romains dans les rites et les chants messins. Metz étant capitale de l'Austrasie, ce nouveau rite romano-franc se répandit dans tout l'empire carolingien, et ses mélodies, notées 150 ans plus tard dans les premiers manuscrits musicaux d'Occident, sont parvenues jusqu'à nous. C'était donc bien à lui de patronner un ensemble vocal qui veut donner à la langue française l'antique tradition du chant sacré de l'Église romaine.

François GINESTE

Si les mélodies byzantines furent adaptées sur d'autres langues que le grec, adapter le grégorien sur la langue française paraissait impossible et inopportun. François Gineste, lui, comme on dit, « ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait ». Mais en plus de l'audace propre à la jeunesse, il fallait une bonne formation musicale de base (conservatoire, musicologie, lettres, chant lyrique), et la connaissance des notations musicales primitives et des traditions orales du chant sacré (à l'école de Dominique Vellard, Marie-Noël Colette et Marcel Pérès). Et comme ce chant a vocation à retourner au culte, il fallait l'étude et l'expérience de la liturgie. Encouragé par Dom Saunier de Solesmes, il insère textes et musiques pour permettre la participation des non-spécialistes, revivifiant la tradition des tropes. Pour cela il fallait son métier d'auteur-compositeur, sa formation biblique et patristique, ainsi que son ministère de chantre de l'Église gréco-catholique, qui lui apporte la connaissance des pratiques de la liturgie byzantine.

Le Quatuor

Toutes ces cordes, FRANÇOIS GINESTE les a patiemment réunies sur l'arc de son chant sacré francophone. Et pour corde « chanterelle », il fallait un ensemble vocal professionnel et enthousiaste, capable de convaincre les plus réticents.
Ce furent les CHANTRES DE SAINT CHRODEGANG.

Claude MASSOZ : Basse
Artiste lyrique, il a fréquenté plusieurs maisons d'opéra, il est invité à divers festivals et dirige l'ensemble vocal les Trois Basses, qu'il a créé. Il a chanté régulièrement avec les choeurs les plus prestigieux tels que les Arts Florissants (William Christie) ou Accentus (Laurence Équilbey) et s'intéresse à la musique médiévale, comme en témoigne son stage à Royaumont avec Antoine Guerber (Diabolus in musica).

Sébastien FOURNIER : Contre-ténor
Maîtrisien à Lyon dès 10 ans, il pratique plain-chant et contemporain, enregistre classiques et créations, et est demandé par les Musiciens du Louvre (M. Minkowski), les Arts Florissants (W. Christie), Accentus (L. Équilbey). Soliste, il est demandé à Évaan, Sylvanès, S. Brieuc, Malte, Spitafields - Londres -, Reims, S. Michel en Thiérache... Il dirige l'ensemble baroque « La Sprezzatura », qu'il a créé, vient d'enregistrer le rôle d'Athamas dans Semele de Haendel (dir. D. Stem), prépare un CD solo avec clavecin, Ayres and Songs de Purcell et s'intéresse au répertoire médiéval avec Antoine Guerber (Diabolus in musica).

Cécile STEIBLEN : Soprano
Soliste de plusieurs choeurs lyonnais, spécialiste du chant byzantino-slave, membre du quatuor byzantin Saint-Irénée de Lyon, elle s'est lancée depuis 2001 dans l'aventure des Chantres de saint Chrodegang avec ce duo qui dure encore.

Et aussi : le DUO
La formule du duo (rôdée depuis 2001) permet une grande liberté d'interprétation, et montre combien le grégorien est un chant de dialogue et un chant de solistes. François Gineste et Cécile Steiblen, dans le style tout à fait vivant et aérien qui est le leur, proposent un large éventail de pièces de toute l'année grégorienne, ainsi que des chants byzantins. François Gineste y ajoute de la variété avec des pièces baroques à la flûte traversière et des airs médiévaux ou populaires au traverso.

Discographie. Retrouvez François GINESTE, avec Cécile STEIBLEN, dans des chants grégoriens et
slavons adaptés en français par François Gineste.

« Réjouis-toi, épouse inépousée » Chants d'Orient et d'Occident à la Mère de Dieu (MEDD 197)
par le Quatuor Saint-Irénée de Lyon

« L'alliance du chant et du texte nourrit profondément l'âme et l'esprit de la sève de la tradition
indivise ». (Éditions de Sylvanès, Catalogue de Noël 2004) « 33 chants somptueux pour la Mère de
Dieu ». (Maison de l'Emmanuel, catalogue 2004-2005)

Le Quatuor Saint-Irénée de Lyon, choeur liturgique de la paroisse catholique de rite byzantin Saint-
Irénée de Lyon, a ajouté pour ce CD un répertoire grégorien à ses chants slaves d'autant plus
volontiers qu'il est dirigé par François Gineste, et que Cécile Steiblen en est la
soprano.

En vente 17 €.
- à la sortie des concerts (chèque à 'XB')
- c/o XB, 5 place Carnot 69002 Lyon. xb.assoc@yahoo.fr
- dans toutes les librairies catholiques.

Programme

I MESSE DE LA PREMIERE SEMAINE DE L'AVENT
Propre grégorien francophone tropé et kyriàle latin pour quatre voix mixtes
1     INTROÏT « Ad te levàvi » (Ps 24 : 1-3. v. 4. 5. 6)
R. Vers toi j'ai élevé mon âme ; ô mon Dieu, en toi je me fie.
Point ne rougirai et point ne se riront de moi mes ennemis.
Car tous ceux qui t'attendent de seront pas confondus.
Sauve, ô Fils de Dieu qui viendras dans la gloire ceux qui te chantent alléluia.
V. Tes voies, Seigneur, fais-les moi connaître,
Et tes sentiers enseigne-les moi. Sauve...
V. Conduis-moi selon ta vérité et enseigne-moi,
car tu es le Dieu qui me sauve, et je t'ai attendu tout le jour. Sauve...
V. Souviens-toi, Seigneur, de ta compassion et de ta iséricorde,
car elles sont éternelles. Sauve...
V. Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit.
Comme elle était au commencement et maintenant et toujours
et pour les siècles des siècles, amen. Sauve...
R. Vers toi j'ai élevé mon âme, ô mon Dieu, en toi je me fie.
Point ne rougirai et point ne se riront de moi mes ennemis.
Car tous ceux qui t'attendent ne seront pas confondus. Sauve...
2     KYRIE
Kyrie eleison (3x). Christe eleison (3x). Kyrie eleison 3x).
3     RÉPONS GRADUEL « Universi » (Ps 24 : 3. v. 4)
R. Tous ceux qui t'attendent ne seront pas confondus, Seigneur.
Viens bientôt, notre Dieu, nous t'attendons.
V. Tes voies, Seigneur, fais-les moi connaître,
et tes sentiers, enseigne-les moi. Viens... R. Tous ceux... Viens...
4     ALLÉLUIA « Osténde nobis » (Ps 84 : 8)
V. Alléluia. R. Alléluia.
V. Montre-nous, Seigneur, ta miséricorde, et ton salut, R, donne-le nous.
V. Alléluia. Envoie sur la terre le Sauveur, répands en nos coeurs ta lumière.
5     OFFERTOIRE « Ad te, Dômine » (Ps 24 : 1-3.v. 5. 16a. 20)
R. Vers toi, Seigneur, j'ai élevé mon âme ;
ô mon Dieu, en toi je me fie, point n'en rougirai et point ne se riront de moi mes ennemis.
* Car tous ceux qui t'attendent ne seront pas confondus.
Reçois ce pain et ce vin en offrande
pour la louange et pour la gloire de ton saint nom.

V. Dirige-moi dans ta vérité et enseigne-moi,
car tu es le Dieu de mon salut et je t'ai attendu tout le jour.
* Car tous ceux qui t'attendent ne seront pas confondus.
Reçois l'Agneau qui s'avance en victime pour nos péchés et le salut de tout son troupeau.
V. Regarde vers moi et aie pitié de moi, Seigneur ; garde mon âme et délivre-moi.
Point je ne serai confondu parce que je t'ai invoqué.
* Car tous ceux qui t'attendent ne seront pas confondus.
Que notre offrande aujourd'hui devant toi trouve grâce,
ô Maître, qu'elle soit parfaite à tes yeux.
6     SANCTUS
Sànctus, Sànctus, Sànctus Dominus Déus Sàbaoth.
Pléni surit caeli et térra glôria tGa. Hosânna in excélsis.
Benedictus qui vénit in nomine Domini. Hosànna in excélsis.
7     AGNUS DEI
Agnus Déi, qui tollis peccàta mùndi, (1. 2.) miserére nôbis. (3.) dôna nôbis pacem.
8     COMMUNION « D6minus dàbit » (Ps 84 : 13. v. 10-12. 14)
R. Le Seigneur donnera la bonté et notre terre donnera son fruit.
C’est toi, Vierge Marie, qui as donné le fruit qui nous a tous nourris de l’éternelle vie.
V. Car son salut est proche de ceux qui le craignent, et sa gloire va habiter sur notre terre.
V. Miséricorde et vérité se sont rencontrées, justice et paix se sont embrassées.
V. La vérité de terre s'est levée, et la justice du haut du ciel a regardé.
V. La justice marchera devant lui et sur la voie il posera ses pas.
R. Le Seigneur donnera la bonté et notre terre donnera son fruit.
Recevez le corps du Christ, goûtez à la source immortelle.
9     ITE MISSA EST
V. Ite missa est. R. Déo gràtias.

II RORATE COELI
V. Des hauteurs, cieux, ruisselez, et que des nuées pleuve le Juste. R. Des hauteurs...
V. Ne t'irrite pas, Seigneur, ne te souviens plus de l'iniquité :
voici que la cité du Sanctuaire est devenue déserte, Sion est devenue déserte, Jérusalem est
dévastée, la demeure de ta sanctification et de ta gloire, là où t'ont loué nos pères. R..
V. Nous avons péché et nous sommes devenus comme impurs et nous sommes tombés
comme feuilles tous ensemble et nos iniquités comme le vent nous ont emportés.
Tu as caché ta face de nous et tu nous as brisés à cause de notre iniquité. R.
V. Vois, Seigneur, l'affliction de ton peuple et envoie Celui qui doit être envoyé, envoie
l'Agneau souverain de la terre, de la pierre du désert à la montagne de la fille de Sion :
qu'il ôte lui-même le joug de notre captivité. R..
V. Soyez consolés, soyez consolés, ô mon peuple, bientôt viendra ton salut ; pourquoi de
tristesse te consumes-tu ? Parce que t'a repris ta douleur ? Je te sauverai, ne crains pas, car
moi je suis le Seigneur ton Dieu, le saint d'Israël ton rédempteur. R.. Des hauteurs...
V. Des hauteurs, cieux, ruisselez. R. Et que des nuées pleuve le Juste.

III CHANTS DE LA DIVINE LITURGIE BYZANTINE
1     ENTRÉE
Venez, adorons et prosternons-nous devant le Christ.
Sauve, ô Fils de Dieu ressuscité des morts, ceux qui te chantent alléluia.
2     TROPAIRE DES DIMANCHES du ton 1
Malgré la pierre scellée par les Juifs et les soldats gardant ton corps immaculé,
tu t'es relevé le troisième jour, ô Sauveur, donnant la vie au monde.
Aussi les puissances des cieux te crièrent, source de vie :
Gloire à ta résurrection, ô Christ, gloire à ta royauté,
gloire à ta divine économie, unique ami des hommes.
3     TRISAGION
Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous (3x).
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles, amin.
Saint Immortel, aie pitié de nous. Saint Dieu, Saint Fort, Saint immortel, aie pitié de nous.
4     ALLÉLUIA
V. Alléluia, alléluia, alléluia. R. Alléluia, alléluia, alléluia.
V. C'est Dieu qui m'accorde les vengeances, et me soumet les peuples. R.
V. Il magnifie les saluts de son roi, faisant miséricorde à son Christ. R.
5     CHÉRUVIKON
Des Chérubins mystiquement étant l'image
Et de l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité étant les chantres,
Déposons tout souci de cette vie, (Amin)
Pour recevoir le Roi de toutes choses invisiblement escorté des armées angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.
6     CREDO
Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de toutes les
choses visibles et invisibles. Et en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles, lumière née de la lumière, vrai Dieu de vrai Dieu,
engendré, non créé, consubstantiel au Père, et par qui tout a été fait, qui pour nous les
hommes, et pour notre salut, est descendu des cieux, a pris chair par l'Esprit-Saint de la
Vierge Marie, et s'est fait homme. Il a aussi été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, a
souffert et a été enseveli, et le troisième jour il est ressuscité selon les Écritures, et il monté
au ciel, est assis à la droite du Père et viendra de nouveau avec gloire pour juger les
vivants et les morts et son règne n'aura pas de fin. Et au Saint Esprit, Seigneur et
vivificateur, qui procède du Père, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils, qui a parlé
par les prophètes. Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique, je confesse un
seul baptême, pour la rémission des péchés, j'attends la résurrection des morts et la vie du
siècle à venir. Amin.
7     ANAPHORE
Miséricorde, paix, sacrifice de louange. (...)
    Il est juste et raisonnable d'adorer le Père et le Fils et le Saint Esprit,
    Trinité consubstantielle et indivisible.
Saint, Saint, Saint le Seigneur Sabaoth.
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
Hosanna au plus au des cieux.
Béni soit celui qui vient au nom du seigneur.
Hosanna au plus haut des cieux.
    Amin. Amin. Nous te chantons, nous te bénissons,
nous te rendons grâces, Seigneur, et nous te prions, notre Dieu.
8     MÉGALYNAIRE
Il est vraiment digne de te bénir, Mère de Dieu,
toujours bienheureuse et toute immaculée Mère de notre Dieu.
Plus vénérable que les Chérubins
et incomparablement plus glorieuse que les séraphins,
toi qui sans perdre ton intégrité as enfanté le Verbe de Dieu,
tu es vraiment la Mère de Dieu, nous te magnifions.
9     MÉMOIRES
Et de tous, et de toutes.
10     CHANTS DE LA COMMUNION
Un seul Saint, un seul Seigneur, Jésus-Christ, à la gloire de Dieu le Père, amin.
Louez le Seigneur depuis les cieux, alléluia, alléluia, alléluia.
Béni soit celui qui vient au nom du seigneur.
Dieu est Seigneur et il s'est manifesté à nous.
Recevez le corps du Christ, goûtez à la source immortelle, alléluia.
Nous avons vu la lumière véritable, nous avons reçu l'Esprit céleste,
nous avons trouvé la vraie foi en adorant la Trinité indivisible,
car c'est elle qui nous a sauvés.
11     BÉNÉDICTION
Que le nom du Seigneur soit béni dès maintenant et jusque dans les siècles (3x). Amin.

IV MÉGALYNAIRE de la liturgie de Saint Basile
En toi exulte, ô pleine de grâce, toute la création,
le choeur des anges et les peuples de la terre.
Ô Temple saint du Seigneur, paradis véritable et virginale gloire
dont prit chair le Dieu suprême pour devenir petit enfant,
le Dieu d'avant les siècles, notre Dieu très haut.
De ton sein le Seigneur a fait son trône, il l'a rendu plus vaste que les cieux.
En toi exulte, ô pleine de grâce, toute la création. Gloire à toi.

 


Les chantres de Saint Chrodegang

font renaître sur la langue française le chant sacré des anciennes traditions chrétiennes, spécialement grégoriennes.
Cet important travail de recréation en français, réalisé par François GINESTE à partir des manuscrits primitifs et des pratiques de tradition orale, multiplie le pouvoir expressif du chant sacré. Il a aussi le mérite d'avoir tout prévu pour son utilisation liturgique.



Chant sacré en langue française

Tout le monde le sait, ou, du moins, le dit : le français n'est pas fait pour être orné, et le grégorien ne peut être chanté qu'en latin. Or c'est justement la belle gageure relevée par les Chantres de saint Chrodegang : comme les Orientaux l'ont fait avec le chant byzantin, ancrés dans les premiers manuscrits et dans les pratiques toujours actuelles du chant sacré de tradition orale, ils font renaître la tradition de l'ancien chant sacré d'Occident dans notre langue. Cette continuité apparaît tout d'abord comme une rupture déconcertante : ce chant, pourtant source de la musique occidentale, donne l'impression de couler depuis l'Orient. D'autre part le passage du latin au français change sa couleur, et, de lointain, il devient soudain tout proche ; la langue française, promue au rang de langue sacrée, apparaît transfigurée. Le rapport aux auditeurs également est changé : non plus seulement bercés par de beaux mélismes, les voici soudain concernés par un texte vivant. La rythmique tout au service du phrasé fait que l'adaptation au français ne leur pose pas de problème, ils découvrent des textes qu'il ne connaissait pas, et, finalement, sont pris par l'atmosphère de sacré que les artistes instaurent d'emblée.

Le chant sacré répond aujourd'hui à un besoin profond et c'est pourquoi il a un tel succès. C'est ainsi que, depuis l'an 2000, les chants de François Gineste, en solo, en duo ou en quatuor, en concert ou à l'office, font sonner les églises. Ce chant si étrange n'est-il pas notre patrimoine, à l'égal des églises romanes où ils aiment se produire ? On peut presque dire qu'elles ont été construites pour lui, et la France vient les entendre pour se réapproprier ces racines, sentant bien qu'il n'y a dans cette démarche rien d'exotique.

Devenez partenaires des Chantres. Particulier ou entreprise, adhérent ou mécène, vous pouvez participer à l'action des Chantres de saint Chrodegang, et aider à la diffusion du travail de François Gineste, grâce à l'association XB. XB tient tous ceux qui le souhaitent au courant des activités des Chantres de saint Chrodegang concerts, offices, ateliers, etc. Adhésion de bienvenue : 5 €.

Renseignements et adhésion : XB 5 place Carnot 69002 Lyon xb.assoca@yahoo.fr
Diffusion & Communication : Odile Gineste 04 72 38 79 66 frgineste@yahoo.fr